Le collier peut-il être responsable de troubles du comportement chez le chien ? La réponse pour moi est OUI. Il semble étonnant que cet objet du quotidien puisse être la source de problèmes d’agression sur congénères et sur humains… alors je vais essayer de vous expliquer tout ça en langage simple ici. Quand nous parlons de collier, on pense au sens large. Cela inclut les colliers plats, les chaînettes, les martingales, les étrangleurs et même ceux à pointes. Tous dans le même panier.

Un dalmatien avec un collier

Cet article se base entre autres sur celui du Docteur Joël Dehasse, vétérinaire comportementaliste.

Je n’ai pas le temps de tout lire ! donne la conclusion *** SPOILERS***

Le collier chez le chien qui tire peut provoquer une hypothyroïdie, hors des études ont montré que cette maladie concernait plus de 60% des chiens avec des troubles du comportement, et près de la moitié des chiens agressifs sur humains, des chiens agressifs ou peureux

  • A force de tirer sur un collier, un chien peut avoir des douleurs persistantes qui peuvent le rendre réactif voire agressif sur congénères comme sur humains
  • Si à chaque fois que votre chien voit un congénère il a mal à cause de son collier, il risque de ne plus vouloir les voir et de devenir réactif voire agressif
  • Le collier ne favorise pas une posture adaptée pour des rencontres entre chien, créant ainsi un malentendu qui peut rendre les autres chiens réactifs à son encontre.
  • Si vous avez peur de ne pas pouvoir tenir votre chien qui tire trop, il risque de ressentir cette peur et de devenir réactif voire agressif.

Bien sûr le collier ne saurait être responsable seul de tous les problèmes d’agressivité. Il s’agit d’une des causes possibles et souvent il y a plusieurs causes qui se cumulent. Mais quand même.

Collier et agression : le point de vue vétérinaire

Chien qui tire et thyroïde

Dans son article sur la thyroïde, le Dr Dehasse fait un constat : le collier est la deuxième cause d’hypothyroïdie (après les problèmes génétiques).

« La glande thyroïde, ou thyroïde est une glande endocrine régulant, chez les vertébrés, de nombreux systèmes hormonaux par la sécrétion de triiodothyronine (T3), de thyroxine (T4) et de calcitonine. Dans l’espèce humaine, elle est située à la face antérieure du cou, superficiellement. » (Wikipedia)

Elle se trouve sensiblement au même endroit chez le chien. Pour beaucoup de races, le collier se trouve lui aussi au même niveau que la thyroïde. Lorsque le chien tire ou qu’on tire sur la laisse, elle se fait écraser. Cela cause une « inflammation par traumatisme local » qui peut perturber son fonctionnement. Le traumatisme est encore pire s’il s’agit d’un collier étrangleur ou à pointes… et si le boitier d’un collier électrique se trouve à cet endroit…

Cette maladie qui peut passer inaperçue (le chien n’a pas vraiment l’air malade) a été constaté je cite à :

  • 63% chez les chiens ayant un comportement anormal en général
  • 62% chez les chiens agressifs, surtout ceux agressifs envers les humains
  • 47% chez ceux ayant de fortes peurs et de l’anxiété
  • 31% chez les chiens hyperactifs
  • et enfin à 77% chez ceux faisant des convulsions.

Le Dr Dehasse a réalisé un questionnaire permettant d’évaluer s’il est possible que votre chien souffre d’hypothyroïdie que je vous invite à faire sur son site si vous pensez être concerné.

Et qu’est-ce que ça donne quand on traite l’hypothyroïdie ? et bien les troubles du comportement diminuent. On a donc bien un lien collier > hypothyroïdie > troubles du comportement.

Même si le collier est un facteur parmi d’autres favorisant cette maladie… personnellement ça me donne déjà moins envie de mettre un collier à mon chien.

Séquelles à long termes pour le chien qui tire en collier

L’anatomie du cou du chien est la même que la notre. On y trouve donc le larynx, l’oeusophage, la colonne vertébrale, la trachée, des veines, des artères et des nerfs. Rien que ça.

A long terme, le collier peut être la cause de problèmes cervicaux, neurologiques et de circulation sanguine.

Alors ce n’est pas directement responsable de problèmes de comportements, mais un chien qui a mal est un chien qui peut essayer de dissuader les congénères ou humains d’approcher en grognant, en montrant les dents… Bref, un chien réactif ou agressif.

Collier et chien réactif : l’avis de la fille qui a testé pour vous…

Le point de vue du chien

Faites un test. Mettez le collier de votre chien autour de votre cou, accrochez-le à la laisse et tirez dans la direction opposée. Vous constaterez que c’est désagréable pour le moins, voire douloureux selon le collier que vous avez et la force que vous y mettez.

Pareil pour le chien.

Alors imaginons qu’à chaque fois que vous me voyez, vous venez vers moi et y a en même temps un truc qui vous fait mal. Aurez-vous longtemps envie de me voir ? La réponse logique est non. Si à chaque fois que je m’approche de vous vous avez mal, au bout d’un moment, vous allez même probablement crier « toi tu approches je te casse la gueule »

Pareil pour le chien.

Si le chien fait l’association « il y a un autre chien donc ça va me faire mal », il va devenir de plus en plus méfiant envers les autres chiens, grogner pour indiquer son inconfort, et si ça ne suffit pas il risque de devenir réactif voire agressif.

Le point de vue des autres chiens

La posture du chien permet à ses congénères d’avoir des informations sur son état d’esprit et ses intentions.

Dans le cas du chien qui se trouve en bout de laisse avec un collier, s’il tire, ça redresse artificiellement sa tête. Cette position va à l’envers de ce qui est apprécié par les chiens en termes de rencontre avec les congénères. La posture que le chien qui tire adopte involontairement est une posture de défi, de « qu’est ce que tu me veux toi ? » (la même chose que quand un humain s’approche de vous tête haute torse bombé, on se dit lui il est pas là pour nous conter fleurette…)

Les autres chiens risquent donc de ne pas lui répondre de façon favorable… et ça peut être source de conflit.

Cette semaine, j’ai passé un chien en harnais à la place de son collier… dans son nouveau harnais, il a pu approcher des autres chiens présents dans une posture tout à fait différente. Presque instantanément, les réactions hostiles de certains congénères à son encontre ont totalement disparu… Les rencontres avec les congénères devraient du coup beaucoup mieux se passer pour lui à présent, réduisant ainsi le risque qu’il devienne réactif voire agressif.

Le point de vue du maître

Avant d’être éducatrice, j’ai eu mon premier chien, celui qui a essuyé les plâtres… Chiot tout mignon à son arrivée,  il est passé en quelques mois à 30 kilos (de pur muscle) et j’ai commencé à avoir du mal à le tenir. Adulte, il fait 43 kilos. A cette époque, il était en collier ou harnais classique.

Petit à petit, je me suis mise à appréhender les rencontres avec les autres chiens (tous ceux du coin n’étant pas forcément sympas) simplement de peur de ne pas pouvoir le retenir, surtout après m’être fait une belle entorse.

Et il a ressenti cette peur… alors lui aussi a commencé à appréhender ces rencontres. Et il est devenu réactif.

Il s’est calmé quand moi j’ai réussi à prendre sur moi et à me calmer aussi. Un outil qui a beaucoup aidé est le harnais anti-traction : quand j’ai abandonné le collier et le harnais classique pour un harnais anti-traction, j’ai repris confiance en moi, je savais que j’allais pouvoir le retenir et j’étais plus sereine. Et du coup lui aussi.

Alors avec un Cavalier King Charles, effectivement, pas de souci pour le tenir en collier. Avec les chiens de plus de 20 ou 30 kilos (selon la force du maître), c’est le fait d’avoir du mal à tenir son chien qui est problématique.

Choisir un harnais anti-traction

Si besoin, vous pouvez acheter un harnais anti-traction. Tous les harnais ne sont pas anti-traction et tous les anti-traction ne se valent pas. Ils sont caractérisés par la présence d’un anneau pour attacher le chien au niveau du poitrail. L’anneau sur le dessus, au contraire, lui donnera plus de force pour tirer, ne vous trompez pas ;p)

Le meilleur harnais anti-traction est le Animalin (Houston a testé)

En harnais anti-traction et polyvalents je vous propose les True Love sur le site Animaxy. Le modèle country ou le forest sont très bien et très résistants. Le forest étant moins réglable, je préfère le réserver aux adultes qui ont fini leur croissance.

Les harnais qui resserrent les pattes du chien, lui font mal d’une quelconque façon favoriseront le développement de réactivité et ou agressivité. Ils risquent aussi de provoquer des séquelles physiques.

De même, selon la race, certains harnais ne sont pas adaptés et peuvent être néfastes pour sa santé ou trop faciles à retirer pour le chien. N’hésitez pas à demander conseil au vendeur et à faire essayer les harnais à votre chien avant d’acheter.

Le harnais d’éducation est un outil pour vous aider à retrouver la sérénité et le plaisir de vous promener avec un chien que vous pouvez retenir sans souci. Il ne remplace pas l’éducation. Il est important d’apprendre à votre chien à marcher en laisse sans tirer, pour votre confort à tous les deux.

En conclusion

En apparence anodin, le collier peut être la cause de problèmes de comportement. Bien entendu, il serait trop simple de lui mettre sur le dos les problèmes de tous les chiens. Ces troubles ont souvent plusieurs causes. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter.

Moralité : si votre chien ne tire pas (et vous non plus), que vous pouvez le promener sans avoir peur de ne pas le retenir, il n’y a aucun souci à avoir un chien en collier. Sinon, je vous recommande le harnais 🙂

Pascaline Payette, pour les Bonnes manières (et les bons outils 😉 )

Collier et troubles du comportement chez le chien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.